mercredi 29 août 2012

COMMUNIQUÉ: Le Parti vert en Outaouais parle d'accessibilité à la justice

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
pour diffusion immédiate

Le Parti vert en Outaouais parle d'accessibilité à la justice

Gatineau, le 28 août 2012 - Le candidat du Parti vert du Québec dans Chapleau, Jonathan Meijer, trouve qu'il est déplorable que personne ne semble parler du système de justice et de son accessibilité.

« Nous, au Parti vert, avons par exemple dénoncé depuis le printemps l'intimidation judiciaire.  Non seulement nous étions parmis les seuls à dénoncer les amendes visiblement arbitraires données aux jeunes participant aux manifestation nocturnes de Hull, mais par extension nous dénonçons l'usage du système de justice pour intimider ces citoyens québécois. »

M. Meijer explique que cette intimidation peut se faire par le simple fait qu'il est trop cher pour se défendre adéquatement en cour: « Au Québec, nous avons un sérieux problème d'accessibilité au système de justice.  De 40 à 60% des gens doivent se défendre seuls en cour, sans l'aide d'un avocat. »

M. Meijer précise que le PVQ n'est pas seul à en parler:  « Il y a deux semaine, la juge en chef de la Cour suprême du Canada l'a dit elle-même: l'accès à la justice est fondamentale; si les gens comprennent qu'ils ne peuvent pas voir de justice, ils n'auront plus le même respect pour la loi. »  Il ajoute aussi que l'Actualité avait tout un dossier, intitulé « Justice: une affaire de riches? » dans l'édition du 1er mai 2011.  Malgré cela, M. Meijer pense que le sujet n'a vraiment pas été suffisamment abordé dans le discours public.

M. Meijer suggère aussi que les réformes du système judiciaire devraient aller plus loin que seulement l'accessibilité et suggère la séparation du judiciaire et du barreau: « Un avocat ne devrait jamais devenir juge.  Il faut créer une école de magistrature.  On deviendrait soit juge, soit avocat. »


- 30 -

Renseignements:

Jonathan Meijer
jonathan.meijer@pvq.qc.ca
Tél: 819-210-4085
Twitter: @jnmeijer

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Publier un commentaire